Accueil » Développement Régional » Man and the Biosphere Programme (MAB)

Réseau mondial des réserves de biospère

dimanche 01 septembre 2013 - Développement Régional

 

"Man and the Biosphere Programme" (UNESCO)

_dsc0743.jpgphoto_avril_2018_projet unesco.jpgLe 18 juin 2018, le comité PRO-SUD a officiellement posé la candidature de la région Sud au titre de « Réserve de Biosphère » du programme « L’homme et la Biosphère » de l’UNESCO.

Dans quel but  ?

Ces aires désignées par l’UNESCO placées sous la juridiction souveraine des Etats où elles se situent, servent de modèles et sont des exemples de rapport équilibré entre les humains et la biosphère. Ainsi, ce concept offre un cadre non contraignant permettant de renforcer et de promouvoir les projets locaux visant à développer des activités humaines qui préservent la biodiversité.

 

Il s’agit là d’un véritable projet de territoire, fédérateur pour tous les usagers de la région Sud soucieux des enjeux environnementaux.

Plus d'informations sur : www.unesco.org

gtmab_photo1_6.11.2018.jpg

La désignation d’un site comme réserve de biosphère peut :

  • valoriser les efforts mis en œuvre par les différentes administrations communales et les acteurs de la société civile ;
  • sensibiliser les citoyens, les acteurs socio-économiques et les élus aux questions d’environnement et de développement ;
  • servir de « lieux d’apprentissage » où sont tentées des approches scientifiques en faveur de la conservation de la biodiversité.
  • apporter une notoriété et une nouvelle image de marque au Sud.

Pour obtenir cette reconnaissance internationale, un dossier de candidature sera présenté fin septembre 2019. Pour cela, il faut :

  • informer les élus, les acteurs socio-économiques et les habitants sur le projet ;
  • animer une participation locale ;
  • évaluer l’état des connaissances sur les activités humaines du territoire ;
  • proposer un zonage ;
  • organiser la gouvernance de la gestion de la réserve de biosphère ;
  • rédiger un dossier de candidature validé par les autorités nationales et les élus locaux.

 

PRO-SUD a déjà engagé diverses initiatives en collaboration avec la Commission luxembourgeoise pour la coopération avec l’UNESCO. Plusieurs groupes de travail apportent leur aide comme le Comité MAB, Zoning, RedRockTrail, EiseStol, produits du terroir. Près d'une quarantaine de représentants communaux dont les membres du Comité PRO-SUD sont venus s'informer et échanger sur ce projet le 5 juin 2018 à la Schungfabrik (Tétange). Etaient également présents Simone Beck de la Commission luxembourgeoise pour la coopération avec l’UNESCO et le Docteur Thomas Schaaf, expert. Le projet semble séduire les communes qui voient là un moyen de promotion autour d’une question cruciale : la biodiversité. Le processus des consultations citoyennes est en marche. Il s’agit de mobiliser un maximum d’habitants et d’acteurs afin de les intégrer au projet. L’agence Jan Glas yellow ball organise jusqu’en avril 2019 cette participation locale en concertation étroite avec chaque commune. Un CDD de 2 ans a été créé pour coordonner le dossier de candidature. Par ailleurs, le Ministère a accordé son soutien financier.

 


 

"Man and the Biosphere Programme" (UNESCO)

Tagung « HALLzWENEED” : Freitag, 5. Oktober 2018 von 10 bis 18 Uhr, Belval

hallzweneed_small (002).png

Die Arbeitsgruppe « EISE’STOL“ hat im Rahmen des Antragsverfahrens für das "Man and the Biosphere Programm" der UNESCO eine Tagung  organisiert. Aufhängung war die Petition zum Erhalt der Gebläsehalle in Belval.

Im Kontext der angestrebten Zertifizierung der Südregion Luxemburgs als „Man and Biosphere“ Gebiet der UNESCO ist die Wertschätzung der, durch den Menschen geschaffenen Industriedenkmäler der zweite Pfeiler neben den Naturschutzgebieten und den Tagebaugebieten.

Die Gebläsehalle in Belval ist das verbliebene Flaggschiff eines reichen und diversen Industrieerbes im „Minett“. Daneben gibt es zahlreiche Gebäude in Differdange, Schifflange, Dudelange und im Kayltal, die auf eine neue Bestimmung warten, bevor sie dem Verfall preisgegeben oder abgerissen werden.

Nachdem ein großer Teil der hiesigen Industriegebäude bereits abgerissen wurden, soll es nun darum gehen mit konkreten Lösungsvorschlägen "neues Leben in die noch bestehenden alten Stahl- und Eisenbauten einzuflößen".

Version française (en bref)

« HALLzWENEED” Belval, 5 octobre 2018, 10 à 18h à Belval.
Séminaire sur le développement du patrimoine industriel organisé par le groupe de travail « EISE’STOL » dans le cadre de la demande pour le statut de « Réserve de biosphère » de l’UNESCO
Télécharger ici le programme de la journée (en projet)
L’inscription est obligatoire. Vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire en envoyant vos données par courriel sur l’adresse eisestol@gmail.com

Weitere Informationen / Plus d'Information:

https://www.facebook.com/events/346761796064378/



"Man and the Biosphere Programme" (UNESCO)weltkarte.png

In der öffentlichen Komitee-Sitzung vom 18. Juni beschlossen die Vertreter der elf Mitgliedsgemeinden des Syndikats PRO-SUD, dass die Südregion sich für das UNESCO-Label eines Biosphärenreservats bewerben soll.

Allle Vertreter waren sich in diesem Punkt einig. Das Gemeindesyndikat soll die Leitung der Kandidatur übernehmen.

Präsident Roberto Traversini (Differdingen) sprach von einer einzigartigen Chance für die Südregion. Es sei "eines der wichtigsten Projekte des PRO SUD- Syndikats seit dessen Gründung".
Ziel sei es bis 2019 ein Nominierungs Dossier fertig zu stellen und bis 2020 eine definitive Antwort von Seiten UNESCO zu erhalten. Sollte die Südregion zum Unesco-Biosphärenreservat ausgewiesen werden, so erhofft man sich positive Auswirkungen auf den Tourismus und für die Vermarktung lokaler Produkte.

Presse


Die Südregion soll als zukunftsorientierte Modellregion für ein Miteinander von Mensch und Natur in das UNESCO- Weltnetz der Biosphärenreservate aufgenommen werden.

Das Weltnetz der Biosphärenreservate umfasst derzeit ca. 670 Reservate in 120 Ländern weltweit. 

img_0083.jpg

Seit Herbst letzten Jahres arbeitet eine interdisziplinäre Arbeitsgruppe daran, den Anforderungen des Nominierungsantrags nachzukommen. Ziel ist es, das historische und kulturelle Naturerbe der Region durch das UNESCO-Label einer großen Öffentlichkeit bekannt zu machen, es international zu vernetzen, die bestehenden Schutzgebiete der Region zu stärken und gleichzeitig den sanften Tourismus, die regionale Wirtschaft, inklusive Bildung und Forschung nachhaltig zu fördern. Eine Zusammenarbeit zwischen einem zukünftigen UNESCO-Biosphärenreservat und Esch2022 wird im Sinne einer nachhaltien Kultur- und Tourismusentwicklung begrüßt.

Die erste Informationsveranstaltung für die Südgemeinden fand am 5. Juni 2018 in der Schungfabrik in Kayl-Tétange statt.

 

 


"Man and the Biosphere Programme" de l'UNESCO

Séance d’information - Mardi 5 juin 2018 à 19h à la "Schungfabrik" 14, rue Pierre Schiltz à Tétange

organisée à l’initiative de PRO-SUD, en collaboration avec la Commission luxembourgeoise pour la coopération avec l'UNESCO en vue de la candidature de la région Sud au programme sur l'Homme et la biosphère (MAB) de l'UNESCO.

picture iv b source fmanderscheid.jpg Programme :

  • Présentation du projet
  • Séance de questions/réponses

La séance d’information a eu lieu en présence des conseillers communaux du Sud, des représentants des services techniques, écologiques, culturels et de communication, des représentants de la Commission luxembourgeoise pour la coopération avec l'UNESCO, de l'expert Dr. Thomas Schaaf et des gestionnaires Esch2022.

Presse

 

 

                                      

 


 

La région SUD

Région Sud

Chiffres clés 2018 :

- Superficie régionale: 200 km2
- Population : 170 943 hab. 
- Près du tiers de la population nationale
- Densité moyenne: 853 hab./km2
- Plus de 67.290 ménages
- 45,96 % de résidents étrangers
- Près de 150 nationalités
- 6.401 sièges sociaux (en 2017)

prosudlogo.png

12, Avenue du Rock’n'Roll
L-4361 Esch-sur-Alzette
Luxembourg
Tel: +352 261797-1
Fax: +352 261797-777